Atelier Béatrice de Clédat
Conservation-restauration d'œuvres et de documents sur papier
Aquatinte

L'aquatinte ou aquateinte est un procédé d'eau-forte par lequel on obtient différentes tonalités par la morsure, plus ou moins prolongée, dans un bassin d'acide, d'une plaque de métal recouverte d'une couche de résine ou de bitume en poudre.

À l'origine de l'aquatinte , on retrouve au XVIIe siècle, un procédé dénommé en manière de lavis.
Cependant, il faut attendre le XVIIIe siècle pour que l'aquatinte en tant que procédé soit mis au point. En 1762, François-Philippe Charpentier annonce la création d'une machine « propre à graver dans la manière qui imite le bois ». En 1780, le graveur français Jean-Baptiste Le Prince perfectionne la technique de l'aquatinte, mais ces découvertes ne rencontrent que peu d'enthousiasme dans le monde des graveurs français. Il faut attendre la fin du XVIIIe siècle et quelques modifications pour que l'aquatinte intéresse. De façon paradoxale, c'est l'essor de la photographie qui va relancer cette technique. (Source Wikipedia)

restauration gravure ancienne paris restauration dessin ancien paris restauration estampe paris restauration pastel paris restauration papier ancien paris restauration carte ancienne paris restauration aquarelle paris restauration afffiche paris restauration lithographie paris plan du site